Ce qu’il reste d’Alice

reste_alice

 

C’est Marie de Café Antidote qui m’a prêté ce livre (je pense que le titre m’a attiré aussi…)

Alice disparaît un soir, la première thèse est celle du suicide puis peu à peu des zones d’ombres viennent soulever le doute.

L’enquête est menée par un de ses anciens professeurs. On suit l’avancée de ses recherches grâce à des échanges de mails, des lettres et on en apprend plus sur Alice à travers des mails, des tweets, des sms…

Ce livre me laisse assez indifférente… La multiplication des « sources narratives » (ça existe ça ?) m’a un peu perdu… j’ai suivi l’histoire de loin, je ne me suis pas vraiment investi (du coup la fin m’a vraiment surprise)
Je me suis assez vite lassé de ce qui m’a fait l’effet de « chouinements » du professeur

Pas de coup de coeur, même si j’ai bien aimé « tester » ce type de narration