Les Yeux de Sophie ★★★☆☆

J’avais gardé un bon souvenir d’Avant toi donc quand j’ai vu le nouveau roman de Jojo Moyes apparaître sur NetGalley j’ai foncé. En plus il s’agit d’un roman historique (en partie) et ayant comme fil rouge un tableau… le resumé était fait pour me plaire.

Et ce fut également le cas pour le livre ! L’histoire de Sophie est touchante : une femme malmenée en temps de guerre qui fait tout pour vivre selon ses principes mais se fait inévitablement rattraper par la réalité.

Je n’ai pas l’impression que l’occupation allemande pendant la Première Guerre mondiale soit un sujet beaucoup traité (si vous avez des exemples de roman qui se déroule pendant cette période, j’attends vos suggestions avec intérêt !). Evidemment quand on nous parle de la Seconde Guerre mondiale on pense automatiquement à l’occupation, mais quand on nous parle de la Grande Guerre les images qui nous viennent à l’esprit sont plutôt les tranchées, le no man’s land et les gueules cassées… J’étais donc assez contente de découvrir les conditions de vie des français occupés en fond de l’histoire de Sophie.

La partie contemporaine du livre, où l’on suit Liv qui va se battre pour conserver Les Yeux de Sophie, est moins riche en information, à part l’augmentation des demandes de restitution (et la cupidité d’une partie des demandeurs). Et comme souvent je ne la considère que comme un moyen d’avancer dans l’histoire « passée »

Jojo Moyes nous propose à nouveau un roman agréable à lire avec une histoire touchante et qui a le merite de mettre en avant un sujet peu abordé (à ma connaissance)

Les Yeux de Sophie, A paraitre le 20 octobre chez Milady

Bleu blanc sang [Tome 1, Bleu]

★★★★☆

A force de voir toute la bookosphère parler de ce roman j’ai craqué (et je l’ai demandé sur NetGalley… autant profiter des outils à ma portée !)

Commençons par ça : j’ai aimé.
(je ne m’y attendais pas en fait).
Je pensais qu’un thriller en Young Adult serait un peu « léger ». Mais non. Les personnages sont peut-être un peu moins complexes que dans un thriller adulte (enfin un bon thriller…) mais ils sont quand même fouillés. Et réalistes.

L’histoire à un petit côté Da Vinci Code. Je pense que c’est à cause des tableaux que j’ai cette impression parce qu’en fin de compte il n’y a pas tout le côté analyse des symboles si chère à Robert Langdon.
Les ramifications politiques sont aussi bien décrites et la force du pouvoir dans des familles qui ont déjà tout. (bon il y a peut-être une tout petit fond de « tous les puissants sont des pourris »…)

J’ai donc lu le tome 1 très rapidement (300 petites pages) et je pense qu’un jour ou l’autre je lirais la suite. J’ai envie de savoir ce qu’il se passe sans que ça soit une envie irrépressible.