Trendy châle, deuxième du nom

IMG_0164

Je vais vous narrez la longue (et fort passionnante) histoire de mon deuxième trendy châle (qui contrairement au premier est facilement mettable… tellement que j’envisage de ne plus jamais l’enlever)

Me voilà donc chez Phildar, j’achète 2 pelotes de Phil Light noir et des aiguilles circulaires n°6.
Je monte mes 3 premières mailles, je fais mon augmentation chaque rang… et je me rends bien compte que quelque chose ne va pas… l’angle obtenu est bien trop aigu (oui, soudain je me suis remise à la géométrie, je ne parlais plus que d’angles aigus et obtus autour de moi, personne ne comprenait mon problème existentiel).

Voila ce que j’obtiens arrivé à la fin de la première pelote. Tristesse.
IMG_0163

Bon. Il me reste une pelote, alors je décide de repartir dans l’autre sens… de toute façon ça ne peut pas être pire et je ne me vois pas tout défaire.

L’avantage énorme de la réduction à chaque rang c’est qu’on avance de plus en plus vite, et que c’est plus réjouissant que dans l’autre sens !

Une deuxième pelote plus tard (et un bout d’une 3e que j’ai mis environ 1 mois à aller chercher. Visiblement j’étais plus détendue pour tricoter la deuxième partie parce qu’à la fin de la pelote n°2 il me restait une trentaine de mailles sur mes aiguilles…), me voila avec ce losange tout a fait bizarre.

IMG_0166

Mais…

IMG_0162

…plié en deux c’est la perfection incarnée !
Angle parfait, bien retombant sur les côtés et une double épaisseur qui le rend moelleux et chaud. Et il est tellement doux !
(oui je suis un peu amoureuse de ce châle)

 

IMG_0165 - copie

Une fois porté les rangs sont verticaux au lieu d’être horizontaux comme sur le Trendy classique… mais le monde s’en remettra.

Je l’aime tellement que j’ai envie d’en tricoter d’autres dans cette laine. J’ai envie que tous les gens que j’aime puisse porter cette merveille de douceur !
(je vais peut-être plutôt leur apprendre à tricoter, ça sera plus simple pour moi)

Toute idée/conseil sur la taille des aiguilles à utiliser si je double ce fil qui se tricote à la base en 6 pour obtenir un bel angle obtu mais en ne tricotant qu’un seul triangle (gain de temps) sont les bienvenus en commentaire !

Le DIY de saison : bougies à la cannelle

Aujourd’hui je vous propose un DIY ! Il est extrêmement facile de faire ses propres bougies et donc de choisir un parfum qu’on aime vraiment (le tout pour une somme dérisoire, ici aux alentours d’1 euro par petite bougie, sachant que j’avais déjà les contenants et qu’il me reste plein de mèches et évidemment d’HE de cannelle)

 Ingrédients et matériel : 

*de la cire (j’ai pris de la cire de soja en blocchez Aroma-zone : pas très pratique, préférez des « paillettes » !)
*une mèche et de quoi la caler au fond (pareil, j’ai pris le kit mèche chez Aroma-zone, mais si vous en trouvez des pré-cirées foncez, vous éviterez l’étape la plus laborieuse !)
*de l’huile essentielle de cannelle de Chine
*trois petits verres/photophores

Concernant le choix des parfums : Vérifiez bien que l’huile essentielle ou l’extrait aromatique que vous choisissez est compatible avec une chaleur assez élevée ! Le site Aroma-zone préconise d’utiliser des « parfums » dont le point éclair (température à laquelle il y a risque d’embrasement) est supérieur à 65°C. Faites vraiment attention à ce que vous mettez dans votre bougie, ce n’est pas un détail !

Première étape : 

 (oui, on dirait du beurre)

Faites fondre la quantité de cire nécessaire pour remplir votre contenant (en gros pour un contenant de 50ml j’ai mis 45g de cire).
Vous pouvez la faire fondre au bain marie ou directement dans une casserole (ça dépend à quel point vous tenez à votre casserole, la cire c’est pas vraiment facile à nettoyer !)

Deuxième étape (pour les courageux qui n’ont pas acheté de mèche pré-cirées)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois la cire fondue (je suis un peu impatiente du coup je le mets un peu avant) plongez-y les mèches préalablement découpées à la bonne longueur (soit la hauteur de votre contenant + 5 bons centimètres) pendant environ 2 minutes pour qu’elles s’imprègnent bien.

Et maintenant la PIRE étape :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA (cette photo est affreuse, mais vous comprenez le principe)

Sortez la mèche (je vous laisse le choix dans la technique, perso j’utilise une fourchette et le petit fouet qui me sert à mélanger), puis disposez la sur une feuille de papier aluminium. Maintenez-la la plus droite possible pendant quelques secondes (le temps qu’elle refroidisse un peu) puis une fois qu’elle est bien droite mettez là au congélateur/freezer quelques minutes pour qu’elle prenne bien (enlevez la cire du feu et allez lire un chapitre de votre livre en cours)

Troisième étape
(petits veinards avec votre mèche pre-cirée vous en êtes là directement une fois la cire fondue)

Votre cire est parfaitement fondue, vous pouvez la sortir du feu et ajouter l’huile essentielle. Je mets 70 gouttes pour chaque bougie de 50 ml (donc non, je n’ai pas attendu patiemment que 210 gouttes tombent une à une de ce petit flacon, je l’ai ouvert et prélevé 6ml avec une pipette)

Quatrième étape

 (un vieux set de table ET une planche à découper en fin de vie ne seront pas de trop pour protéger votre plan de travail)

Vous avez sorti vos mèches du congelo (la team « mèches pré-cirées » arrêtez de frimer, je vous entends) et vous les avez installées dans le petit machin en métal.
Pour un petit contenant la technique pince à linge est plutôt pas mal ! (pour un contenant plus large j’utilise une paire de baguettes chinoises en bois non « séparées », très efficace aussi)
Versez la cire dans les contenants (protégez bien votre plan de travail. Je ne vois pas comment qui que ce soit pourrait verser de la cire avec des pinces à linge au milieu sans en mettre partout à côté…
Mettez vos bougies au réfrigérateur (selon la taille entre 2h et une nuit).

Une fois qu’elles ont bien refroidi, coupez les mèches, nettoyez les éventuelles traces de cire sur les bords du contenant avec un morceau d’essui-tout imbibé d’eau chaude et voila !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’avais pensé « habiller » les pots avec du masking tape de Noël que j’avais repéré chez Hema… mais évidement quand j’y suis allé il n’y en avait plus. Donc disons qu’ils sont « blanc comme neige » (et non pas « blanc tristounet »)
(en arrière plan, un délicieux pain d’épice, dont vous pouvez retrouver la recette sur Recettes Originales !)

 

 

Mon premier Trendy Chale !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et voila je viens de finir mon premier trendy châle (oui « premier » parce que je sais qu’il y en aura d’autres, j’ai déjà la laine pour le deuxième).

Le Trendy châle kezako ?
C’est un modèle créé par Mlle Sophie il y a quelques années, il est simplissime (du point mousse et 1 augmentation par rang) mais néanmoins PARFAIT !

Vous retrouverez le tuto ici
En gros, vous montez 3 mailles. Au premier rang vous tricotez 2 mailles, faites 1 augmentation, tricotez la dernière vous avez maintenant 4 mailles ! 2e rang : tricotez 3 mailles, augmentez, tricotez la dernière, vous avez 5 mailles… et ainsi de suite.
A la fin vous rabattez les mailles et vous avez un Trendy Châle !
(Il existe plein de variantes, notamment sur le nombre d’augmentations ou leur emplacement)

Pour ce premier châle j’ai utilisé de la laine ainsi que des aiguilles que j’ai gagnées via le site We are knitter (la semaine où j’ai « postulé » pour être Lectrice Charleston, ce que je suis devenu… avec le recul je me dis j’aurais peut-être dû jouer au loto cette semaine là…)
Je ne suis pas vraiment fan de la couleur, mais j’ai commencé à faire quelques mailles, tricoté un rang en point mousse, 3 ou 4 en jersey, un essai d’augmentation, pour reprendre la main (je n’ai pas tricoté depuis plus de 10 ans… donc sachez que le tricot c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ! Une petite vidéo tuto pour me remettre les idées en place et j’étais lancée)
Donc, me voila avec mes quelques rangs tricotés avec cette méga laine et ces énooormes aiguilles (15 mm)… et je me suis dit que finalement je pouvais leurs laisser leur chance !
J’ai détricoté mes essais et je me suis lancée !

Au dernier rang j’avais 62 mailles. Ce qui fait un peu petit joueur face à des trendy châles qui frôlent les 200 mailles mais 1/ faire tenir 62 mailles de cette laine sur des aiguilles de 30cm était un vrai défi 2/ au prix de la laine sur le site we are knitter, j’allais pas acheter une pelote supplémentaire d’un coloris qui ne me plaît pas à 100% !

Comme mon châle est un peu petit pour être porté en foulard, j’ai dû ruser. Dans le lot gagné il y avait une pelote de coton rose (surement destinée à faire le pompon du bonnet, puisque avec le lot il y avait un patron pour 2 bonnets différents), j’ai fait un petit noeud que je vais monter sur une épingle à nourrice pour en faire une broche qui me servira à fermer le châle !
(j’en ai profité pour m’habituer à tricoter avec des aiguilles circulaires puisque je vais en utiliser pour le trendy châle n°2 que je veux grand graaaaaaaanndd et tout doux)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au mieux je peux le porter comme ça, il est un peu court pour le classique avec la pointe devant ! (malheureusement sur cette photo le noeud s’est caché sous le pli !)
Une fois le nœud mis en place, la couleur du châle me plaît beaucoup plus ! Je pense que le rose réhausse un peu le beige un peu fade du reste.

Vivement le prochain !