Mister Big

★★★☆☆

De quoi ça parle ?

« Et si les comédies romantiques n’étaient pas si innocentes? Si elles glorifiaient des amours toxiques, nous poussant à percevoir comme romantique des choses qui ne le sont pas du tout? » (p. 14°

Pourquoi tu devrais le lire ?

India Desjardins analyse la relation entre Carrie et Big dans Sex and the City pour faire ressortir sa toxicité. Alors que cette relation nous a été présentée comme normale et excitante (à l’inverse de celle avec Aidan comme fade, alors qu’il s’agissait d’une relation saine).

Même si une très grande partie du livre tourne autour de Sex and The City, India Desjardins s’aventure vers d’autres films et series qui ont marqué notre adolescence et vie de jeune adulte. Certaines scènes ne passeraient plus aujourd’hui, mais c’est aussi ce que fait réaliser ce livre : une série/un film est le reflet d’une époque. Par exemple Sex and the City a beaucoup servi à normaliser le fait que les femmes pouvaient ne pas vouloir à tout pris être mariées avec 3 enfants (ou que si, comme Charlotte, et que c’était ok aussi), qu’elles pouvaient avoir envie de se construire une vie professionnelle. Elle a aussi banalisée les amitiés entre filles, une entraide, une solidarité. Non, les femmes ne passent pas leur temps à se faire des coups bas et à se voir comme rivales. Et même si on peut lui reprocher son manque de diversité, il faut le remettre dans le contexte de 2004. (je ne suis pas pour l’interdiction d’une œuvre dès lors qu’elle ne correspond pas au critères actuels, je pense qu’il faut la conserver et exercer son œil critique).

Dans l’ensemble j’ai trouvé le livre interessant. C’est un essai grand public donc facile à lire. Certaines reflexions auraient pu être plus poussées mais l’ensemble remet en perspective des schémas hérités de séries qui ont forgé notre vision.

Ça a un peu titillé ma curiosité et j’hésite à revoir Sex and The City. Après ma deception de revoir Gilmore Girls et de relever plein de choses qui m’ont profondement agacées (par exemple Rory. C’est un personnage que je ne supporte plus.) ou Buffy (et de réaliser que je gardais une bonne image de sa relation avec Spike, alors qu’il la harcèle et fini par une tentative de viol… qui au bout de quelques épisodes ne dérange plus personne…), je ne suis pas sûre d’avoir envie de me lancer !

Mon livre est post-ité quasiment toutes les 2 pages donc je pourrais écrire encore des centaines de choses, plein de détails relevés par Desjardins, des phrases dans d’autres films, des reflexions de scénaristes pour se défendre, une histoire triste de petit garçon qui a voulu voler comme superman… mais le mieux c’est que tu lises le livre.

India Desjardins, Mister Big ou la glorification des amours toxiques, Québec Amérique, 157p.

3 réflexions au sujet de « Mister Big »

  1. Wow ! J’hésitais a le lire, mais tu me donne vraiment envie de me lancer !!!
    Petit point, par rapport au commentaire sur la tentative de viol par Spike. C’est un moment qui m’avait aussi mise très mal a l’aise a l’époque. Même si j’aimais bcp le personnage, ça m’a rebuté et c’est vraiment dommage que la situation n’ai pas été approfondie.
    Merci pour cet article ! 😁

    Aimé par 1 personne

    1. Super ! Tu me diras ce que tu en as pensé !

      Pour Spike, je pense (j’espère) qu’à l’époque j’avais été choquée… Mais honnêtement je pense qu’après j’avais suivi le flow et que « bon ba si tout le monde trouve ça normal, c’est que c’est pas si terrible ». Alors que maintenant c’est sur que ça passe pas !

      J'aime

Répondre à eydura Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s