Tout ce qui est sur Terre doit périr

Avoue que revenir avec un livre qui porte un titre comme ça en pleine pandémie du coronavirus c’est avoir le sens du timing…
(je l’avais commencé avant, à une époque où j’avais moins de temps pour lire : la semaine dernière.)

De quoi ça parle ?

Une course poursuite à la Dan Brown autour du mythe de l’Arche de Noé et du Déluge.
(ce résumé est volontairement bref… trop de spoiler possible)

Pourquoi il faut que tu le lises ?

Michel Bussi reprend tous les codes du thriller ésotérique : un mythe qui réunit plusieurs religions, un « enquêteur » un peu barré, une secte malfaisante, des voyages et des indices à travers le monde… tout y est.
Et ça fonctionne!
On suit Zak entre la France, l’Italie et le Proche Orient (j’essaye de pas trop en dire) à la poursuite du mythe de l’Arche de Noé et des licornes (oui des licornes!)

Je suis peut-être pas très objective, je suis très friande du genre, tu peux me servir à peu près n’importe quoi qui ressemble au Da Vinci Code, à Indiana Jones ou même Benjamin Gates je suis immédiatement accrochée!

C’est le premier Bussi que je lis et je sais que ce n’est pas son genre habituel mais à part quelques petites incohérences j’ai bien aimé et j’ai trouvé le récit très fluide. Un bon polar éso, pas prise de tête, qui fait voyager et revisiter l’histoire.

Michel Bussi, Tout ce qui est sur terre doit périr, Pocket, 764p.

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s