Le jour où j’ai appris à vivre ★★★☆☆

J’ai un avis mitigé sur le premier Laurent Gounelle que j’ai lu.
J’ai beaucoup aimé, je l’ai lu en 3 aller-retours de métro… mais en fait je sens bien que ce n’est pas pour moi.

Jonathan, courtier en assurance récemment séparé, croise un jour une bohémienne qui lui prédit sa mort prochaine. Chamboulé, Jonathan décide de faire une pause et d’aller voir sa tante.

Et c’est là qu’intervient la tante légèrement gourou. Elle le mène sur le droit chemin en lui faisant réaliser plein de grands principes de la vie.
Evidemment j’adhère à ces principes. Par exemple : avoir le courage de suivre la voie qui correspond à nos envie profondes plutôt que de se conformer à ce qu’on pense que les autres attendent de nous. C’est en réalisant ça l’automne dernier que je me suis inscrite pour avoir un visa pour le Canada, abandonnant le sacro-saint CDI dans l’entreprise de mes rêves pour aller découvrir le Canada.
Donc oui je suis d’accord. Cependant ce livre a des penchants trop « développement personnel » pour moi. Trop de principes de vie en si peu de pages, ça finit par me donner un léger sentiment d’overdose…

J’aime les romans feel good, qui discrètement sous l’aspect d’une lecture légère vous amène à vous poser des questions sur vous-même (comme J’arrête quand je veux de Coralie Khong Pascaud, en le refermant je regardais mon téléphone un peu différemment).

Je comprends parfaitement pourquoi les livres de Gounelle ont du succès, justement parce que c’est une version plus agréable à lire qu’un « essai » de développement personnel. Mais là c’est trop évident pour moi.

Laurent Gounelle, Le jour où j’ai appris à vivre, Pocket, 288 p.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s