Ces livres dont je ne vous ai pas parlés


Vous les avez vu passer avec un petit #lectureencours ou #VendrediLecture sur mon fil twitter ou Instagram… et ils ne sont jamais réapparus ici.

La plupart du temps je chronique tout ce que je lis, que j’ai aimé ou pas : autant prévenir quand un livre ne vaut pas le coup… Même si je trouve pas d’intérêt particulier à écrire une chronique assassine (et puis tous les goûts sont dans la nature)

Mais parfois, je n’ai rien envie d’écrire. Les jours passent et le livre sort complètement de mon esprit (enfin pas totalement puisqu’il apparaît dans mes brouillons WordPress)
C’est pourquoi j’ai décidé de faire un rapide tour des derniers livres dont je ne vous ai pas parlé, par flemme, par indifférence…


Agatha, où es-tu?

Agatha Christie, Conan Doyle, un roman policier, l’Angleterre du début du XXe siècle… le synopsis réuni beaucoup d’ingrédients pour me plaire ! Mais l’histoire est décousue, des personnages apparaissent, disparaissent (certains se font tuer pour rien, on dirait juste que les auteurs se sont dit que ça serait bien un ptit meurtre, pour avoir l’air sérieux).
Un livre que j’oublierai bien vite.


La fille au revolver

Basée sur l’histoire vraie de Constance Kopp, La Fille au revolver est un très bon roman policier. Constance est une femme moderne, une forte tête qui ne se laisse pas intimidée par Henry Kauffman riche industriel. La plume fluide d’Amy Stewart rend la lecture très agréable. Elle met en relief la condition féminine en 1914 (il y a à peine 100 ans !) : les femmes n’ont aucune existence en dehors du rôle de “femme de”ou de “fille de”. Amy Stewart met en avant une héroïne qui n’a pas froid aux yeux et qui fera tout pour obtenir justice.
Et pourtant… je ne l’ai jamais fini. Je me suis arrêtée à plus d’une cinquantaine de pages de la fin sans jamais ressentir l’envie de connaître le dénouement de l’histoire.

Les Jumelles
Les Jumelles est un bon livre de suspens. Une atmosphère de mystère plane du début à la fin du livre.
Qui ment, qui perd la raison ?
J’ai passé un bon moment de lecture, même si j’ai trouvé que dans l’ensemble le rythme est un peu lent.


Calendar Girl
J’ai craqué suite à une promo. Mais on ne m’y reprendra plus.
J’étais intriguée par la sortie mensuelle d’un épisode… mais dès que j’ai compris que c’était le rythme auquel l’héroïne change de client j’ai su que je ne lirai pas le mois suivant. Se projeter dans le personnage d’une jeune fille qui devient call-girl pour régler les dettes de son père n’est pas le truc qui m’est le plus naturel (et clairement le fait que cette situation soit prise à la légère m’a mis mal à l’aise). Et puis, oh c’est merveilleux, son premier client est beau, riche et sympa… trop facile. Je sais que personne ne lit ce genre de livre pour le fond, mais un peu d’histoire entre deux harlequineries ne font de mal à personne (surtout si tu dois tenir sur 12 mois…).


De la joie d’être bordélique

Et là je vois tous ceux qui me connaissent dans la vraie vie sourire. Ou même rire franchement. Parce que OUI, je suis bordélique. De toute façon dès que je range quelque chose « à sa place logique » je ne le retrouve pas.
Ce livre c’est l’anti-art du rangement. Avec une énorme dose d’humour, l’auteur nous apprend à vivre dans notre bordel. Parce que le bordel c’est plus accueillant et chaleureux qu’un endroit blanc, aseptisé et impersonnel.
Et l’auteur répète que les livres c’est important. D’en avoir plein. Partout. (argument imparable pour gagner ma sympathie).

 

Publicités

2 réflexions sur “Ces livres dont je ne vous ai pas parlés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s