Passé imparfait

passe imparfait

Un livre écrit par le créateur de Downton Abbey ? Il ne m’en fallait pas plus pour me lancer dans ce charmant pavé de 644 pages !

Le narrateur (on ne saura jamais son nom) reçoit une lettre de Damian Baxter. Pourquoi cet homme dont il n’est plus l’ami depuis des années reprend t’il contact ?

Ces « retrouvailles » (ne comptez pas sur ces deux là pour des grandes effusions) sont le point de départ de flashback sur la Saison de 1968. A une époque où l’on pourrait croire que la présentation des débutantes n’avait plus cours, la noblesse britannique organise encore ces bals pour introduire leurs jeunes héritières dans la bonne société.
Mais au delà de retracer la Saison avec ses intrigues, ses déceptions et ses surprises, le narrateur nous parle de l’évolution de la noblesse d’outre-Manche. Toute une classe qui voit sa place dans la société changer au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et encore plus de nos jours alors que l’aristocratie « de robe » a fait place à une élite sociale qui prend appuis sur l’argent.
Certains s’agrippent aux usages anciens et d’autres laissent entrer la modernité  dans leur vie avec plus ou moins de succès.

Je ne vais pas vous cacher que j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs (maintenant que j’y pense 1 des épisodes a surement été écrit comme ça exprès…).
Les flashback et le récit « présent » se mêlent agréablement et on retrouve très clairement la patte « Downton Abbey » (d’ailleurs certains questionnements sur la modernité sont très présents dans la série depuis quelques épisodes)

Si vous aimez Downton Abbey et/ou la noblesse britannique, vous aimerez ce livre ! 
(et si vous ne connaissez pas Downton Abbey… allez regardez cette série. Tout de suite.)

Publicités

5 réflexions sur “Passé imparfait

    • L’histoire est surtout un prétexte pour explorer les habitudes et les évolutions de l’aristocratie à une période où leur place dans la société à beaucoup changée, ils perdent de leur prestige et après la Première Guerre mondiale la modernisation rend leur mode de vie un peu caduc. (Ce qu’on voit dans Downton Abbey)

      J'aime

  1. Salut Page 53, c’est la Page 10 🙂
    Moi qui suis fan de Downton, je n’ai pas vraiment accroché à « Passé imparfait », que j’ai trouvé longuet et un peu plat. Mais j’ai beaucoup aimé la rétrospective sur les années 60, qui restent relativement peu explorées dans les romans…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s