The Rook : Au service surnaturel de Sa Majesté

rook

Se réveiller dans un corps qu’on ne connait pas, c’est déjà assez bizarre, mais si en plus vous êtes entourée de cadavres gantés le mystère s’épaissi. Heureusement une lettre dans votre poche va vous donner quelques explications… C’est ce qui arrive à Myfanwy Alice Thomas, du moins à celle qui se réveille dans le corps de Myfanwy.

Mis à part qu’en plus de 650 pages je n’ai pas réussi à m’habituer à ce prénom gallois, j’ai adoré ce livre.
Je l’ai dévoré en quelques jours !

J’ai aimé qu’on découvre le monde qui entoure Myfanwy en même temps qu’elle (puisqu’elle n’a vraiment aucun souvenir). Et ce monde c’est le notre.
Sauf que Thomas travaille à la Checquy, l’équivalent du MI-5 pour les affaires surnaturelles.
Le récit mêle des descriptions de ce que la Checquy nous cache et l’enquête de Myfanwy pour retrouver qui a effacé sa mémoire. Il n’y a pas de temps morts et les personnages de cet univers « parallèle » sont tous assez drôles (sans parler des situations et des réflexions de Myfanwy face à ce monde si particulier)

J’ai bien aimé que le personnage qui se réveille dans le corps de Thomas soit traité comme un nouvel être. Je veux dire par là qu’elle n’a pas de souvenir, elle découvre ce qui est sa vie d’avant comme on entre dans la vie de quelqu’un d’autre, sans se reconnaître…

Une dose de surnaturel, une enquête assez intriguante et de l’humour anglais !
(et une héroïne qui porte presque mon prénom)

(et en plus il y a une suite en préparation)

Publicités

4 réflexions sur “The Rook : Au service surnaturel de Sa Majesté

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s