Demain j’arrête !

demain

Je dois être la dernière blogueuse livres de la stratosphère à avoir lu ce roman !
(du moins blogueuse généraliste, si j’étais spécialisée BD comme Beryl, forcement ça ne serait pas un drâme) (oui avec un accent circonflexe).
(Il y a Orgueil et Préjugés qui manque à mes classiques aussi… mais on en reparlera plus tard)

Commençons par du superficiel : je n’aime pas cette couverture. Je pensais que je comprendrais en lisant le livre, que tout s’éclairerai et que j’adorerai… J’ai compris, mais je n’aime toujours pas. (En plus si vous regardez bien, le détourage est mal fait et y’a une incohérence de couleur sur un bord du bonnet) (la râlerie gratuite).

Mais sinon :
J’ai beaucoup aimé le livre (l’intérieur).
Julie est complètement déjantée. La plupart du temps ça se passe dans sa tête, comme vous et moi (enfin surtout moi…) mais parfois ça déborde dans la vie réelle (je sais pas pour vous mais moi j’arrive encore à me contrôler).
C’est un très bon « feel good book ».
Julie vit dans une petite ville de province où tout un tas de personnages attachants et farfelus répondent à sa folie. Evidemment il y a un homme mystérieux, beau et attentionné, mais il y a aussi une boulangère, un bonnet péruvien, quelques kilomètres de footing et une opération secrète de libération.

Au départ j’ai voulu relever quelques citations marrantes… sauf qu’il y en a toutes les deux pages donc j’ai arrêté.
Allez, une seule pour la route (et parce que j’y adhère totalement) : « Je déteste le café. Je n’aime pas l’odeur et c’est un désastre écologique. Je ne comprends pas comment ce jus a pu devenir un code social universel. Comme quoi on peu faire accepter n’importe quoi aux gens si on insiste longtemps. »

J’ai hâte de lire la suite, même si je me demande ce qu’il va bien pouvoir arriver à Julie après tout ça !
Alors en fait on vient de me dire que les autres volumes affublés de couvertures douteuses avec un chat ne sont pas des suites mais d’autres romans… Donc premièrement ça renforce mon avis négatif sur les couv (qui donnent une fausse impression d’ensemble), et deuxièmement je suis un peu déçu de ne pas retrouver Julie…
Mais je suis néanmoins contente de lire d’autre Legardinier de la même veine !

Publicités

4 réflexions sur “Demain j’arrête !

    • C’est une amie qui m’a dit ça en réaction à mon post… Ca rend vraiment bizarre le choix des couvertures…

      J’ai lu ta chronique, je n’ai pas mentionné la capacité de Legardiner à comprendre les femmes, mais oui, c’est assez fou !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s