Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier

modiano

Je n’avais jamais lu de Modiano avant celui-là, que ma grand-mère m’a prêté.

J’ai beaucoup aimé ! Je suis contente de m’être enfin lancée dans la lecture d’un Modiano (mon père me poursuit depuis environ 10 ans avec Un pedigree. Sans succès).

Après un simple coup de fil, le personnage principal replonge dans son passé. Le moindre nom, lieu est évocateur d’un passé oublié qui refait surface au fur et à mesure du récit.

Après le battage médiatique qui a suivi la remise du prix Nobel j’avais bien compris que le thème de l’œuvre de Modiano était la mémoire, l’oubli, la recherche du passé. Dans ce livre il n’est pas trop question de l’Occupation (qui semble être centrale dans son œuvre) mais plutôt des années 1950. Mais de loin.

J’ai trouvé ce livre doux. C’est peut-être un qualificatif peu approprié mais c’est l’effet qu’il m’a fait. Entre la mélancolie du passé, la réapparition des souvenirs petit bout par petit bout…

En tout cas il est certain maintenant que je lirai d’autres livres de Modiano !

Publicités

3 réflexions sur “Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s