L’Hiver du monde (Le Siècle, tome 2)

siecle_2

J’ai attaqué ce deuxième tome de la saga Le Siècle avec enthousiasme. Je l’ai refermé en commençant à compter les jours avant la sortie du troisième tome !

(Retrouvez ma chronique du tome 1 La Chute des géants en cliquant ici. Cette chronique du tome 2 est garantie 100% sans spoiler, mais lisez le premier tome quand même !)

Dans cette suite, nous retrouvons les protagonistes de La Chute des géants dix années après les avoir laissés dans un monde en pleine reconstruction post-Première Guerre mondiale.
Nous sommes plongés directement dans l’Allemagne des années 1930, à la veille de la prise de pouvoir de Hitler. Pendant cette nouvelle partie du récit, qui s’étend de 1933 à 1949, nous allons voir évoluer avec les enfants des personnages découverts dans le tome 1. Leurs parents apparaissent encore, mais leur place s’efface petit à petit, à mesure que leurs enfants grandissent et ont leur vie propre.
Ce tome 2 évoque la montée du nazisme, la Seconde Guerre mondiale et enfin les prémices de la guerre froide.

Dans ce tome aussi, la France n’est que très peu évoquée (vous aussi vous vous dites que, quand même, le débarquement a eut lieu sur nos côtes et que ça vaut bien une petite centaine de pages sur un millier… et bien non.) Mais encore plus dans ce tome que dans le précédent l’absence de la France ne m’a pas posé de problème. J’ai aimé le resserrement sur l’Allemagne, puis sur la Russie et les Etats-Unis. (Le Royaume-Uni y a également une place, surtout au début, on voit la montée du fascisme chez les Britanniques et l’essoufflement du mouvement).

Ce qui m’est vraiment apparu dans ce tome (elle a mis 1500 pages à s’en rendre compte la p’tite, quand même) c’est la façon dont Ken Follett arrive à placer ses personnages de façon à ce qu’ils soient au plus près des évènements historiques et que tout paraisse naturel au lecteur (bon en fait ça m’est apparu quand un des personnages suit Hitler dans le Reichstag après l’incendie, et là justement c’est pas hyper naturel… mais dans l’ensemble tout passe très bien).

J’ai été étonnée du peu de traitement des camps de concentration et d’extermination (à peine évoqués en fait). Par contre le traitement de l’extermination des handicapés mentaux et physiques dans l’Allemagne dans années 1930 m’a beaucoup marqué (pour vous donner le niveau, j’en ai fait un cauchemar). Peut-être parce qu’on en parle moins souvent. (Non pas qu’on parle trop de la Shoah, il ne faut pas que le souvenir disparaisse.)
Il y a beaucoup de passages sur la guerre américano-japonaise et comme je n’ai jamais vu Pearl Harbor (oui je sais, c’est fou d’y avoir échappé), j’avais une connaissance assez limitée de la guerre dans le Pacifique, à part le point final par les bombes nucléaires.

Comme le premier tome, j’ai lu ce pavé à toute vitesse et avec un grand plaisir !
Il vaut mieux avoir lu le tome 1 avant de se lancer dans ce tome, même si Ken Follett fait de nombreux rappels de « qui est qui » et « qui a fait quoi ».

Lisez La Chute des géants, lisez L’Hiver du monde, et patientez sagement jusqu’en septembre pour la suite !

P.S.: Une partie de la fin de ce tome se déroule dans le Berlin d’après-guerre, où les troupes alliées ont pris le commandement. On y découvre la brutalité des soldats Russes et les « arrangements » que sont obligées de faire les Berlinoises. Sur ce sujet, j’avais lu un livre absolument génial (et affreux en même temps) : Une femme à Berlin : Journal 20 avril-22 juin 45, écrit par une Berlinoise restée anonyme, et publié chez Gallimard dans la collection Folio. Je n’ai pas de quoi en écrire une chronique (merci la mémoire-passoire), mais ce livre raconte sur un ton objectif et presque distant la vie d’une femme dans la capitale d’une nation dévastée et écrasées par les vainqueurs. C’est souvent dur, mais c’est une lecture que je n’oublierai pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s