Touriste

touriste

Juste milieu entre J’irais dormir chez vous et un guide touristique, ce livre nous emmène de Rio à Shanghai, de l’Angleterre ouvrière au désert marocain.
Julien Blanc-Gras est un globe-trotteur. Il aime voyager et espère mettre le pied dans chacun des pays du monde (défi personnel qui l’amènera à considérer sérieusement le fait de traverser un cours d’eau infesté de crocodiles pour pouvoir « cocher » un pays de plus sur sa liste !)
J’ai particulièrement apprécié que Julien Blanc-Gras n’agissse pas en voyageur roots qui méprise le touriste de masse. Non, il se considère lui-même comme un touriste. Et même s’il ne tient pas très longtemps dans un club de vacances, il ne rechigne pas à aller voir les « endroits à visiter » des pays où il se rend. Il y ajoute quelques expériences plus proches des locaux.
Ce livre ouvre les yeux sur le monde, des aspects dont on ne parle pas assez souvent. La Colombie n’est pas que la terre des cartels, il y a aussi des gens qui vivent. Une vie pas toujours rose, mais une vie « normale ».
Julien Blanc-Gras trace en filigrane le portrait de l’homme occidental, de classe moyenne et qui découvre le monde et ses réalités.

Ce livre est une invitation au voyage, il est dépaysant.
Et si vous n’avez pas de tour du monde prévu, faites comme Julien Blanc-Gras, qui en pleine déprime entre deux voyages, se retrouve à « trouver des dérivatifs. […] Comme sortir en short dans les rues de Paris et demander la direction de la tour Eiffel. Prendre des photos de la Concorde en parlant japonais ».

Et puis, soyons honnêtes, un livre avec un pingouin en couverture ne pouvait que me plaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s